Grèce

CONCERT

Mercredi 26 juin
Café oriental, 20h30
Tarif : 15 €

Billetterie

Achetez vos billets en ligne sur www.fnac.com
Billetterie physique sur place tarifs

Clarinette tsigane des Balkans

Manos Achalinotopoulos et son ensemble - 1h15

Manos-Achalinotopoulos---DR

Manos Achalinotopoulos - DR

« Dans la plaine les baladins
S'éloignent au long des jardins
Devant l'huis des auberges grises
Par les villages sans églises

Et les enfants s'en vont devant
Les autres suivent en rêvant
Chaque arbre fruitier se résigne
Quand de très loin ils lui font signe

Ils ont des poids ronds ou carrés
Des tambours des cerceaux dorés
L'ours et le singe animaux sages
Quêtent des sous sur leur passage. »
 

Guillaume Apollinaire, « Saltimbanques », Alcools

Dans les Balkans et plus particulièrement en Épire, les musiciens tsiganes ont sublimé l'art festif de la clarinette.

Au nord-ouest de la Grèce domine l'Épire, bordé par le massif montagneux du Pinde, les côtes de la Mer ionienne et la frontière albanaise. Nombreux sont ses habitants qui ont choisi l'exode, contraints par la pauvreté et animés par l'espérance de jours meilleurs. Mais l'été rime avec retrouvailles : les anciens voient affluer au village les membres dispersés de la famille et la frénésie reprend ses droits jusque sur les flancs de la montagne. Toutes les occasions sont bonnes pour festoyer : mariages, baptêmes, transhumances, fêtes patronales (panigiria).

Selon un rituel paysan commun aux régions d'Europe où la terre continue d'être honorée, où le monde rural a conservé une identité forte, comme dans les Balkans ou en Crête, on fait appel aux musiciens, le plus souvent de tradition tsigane. Les grandes tablées d'antan sont dressées au pied du platane et la danse traditionnelle, ronde collective et ouverte, est à l'honneur. Au cours de ces Bacchanales à l'atmosphère bon enfant, même les ancêtres sont célébrés à leur manière, notamment à travers de magnifiques lamentations funéraires (miroloyia). 

C'est dans ce décor verdoyant et festif que pousse l'inspiration de Manos Achalinotopoulos, clarinettiste d'ascendance rom. Âgé de 45 ans, ce musicien hallucinant a grandi à Athènes dans une famille originaire d'Asie mineure et de Aetolia-Acarnania, en Grèce continentale. Viscéralement emporté par le souffle de ce répertoire régional, il s'est retrouvé rapidement sur le devant de la scène, poussé par ses aînés tels le chanteur Chronis Aidonidis, le violoniste George Koros ou le joueur de santour Aristidis Moschos. Avant de fonder son ensemble, ce représentant de l'ancienne tradition raffolant d'accents contemporains, chercheur en musique byzantine, a également collaboré avec Rabih Abou-Khalil, Ross Daly ou feu Charlie Mariano.

Instrument de facture occidentale conçu par Johann Christoph Denner dans les années 1700, la clarinette remplaça très vite la zurna, le hautbois traditionnel, dans les Balkans de la période ottomane. La clarinette, to klarino, arrivera ainsi en Épire par Constantinople autour de 1830. Pratiquée sans concession, cet instrument qui s'emporte partout est emblématique d'une culture résolument orientale en Europe. De la Turquie à l'Albanie, ses virtuoses roms sont indénombrables... Son timbre et sa tessiture permettent d'exprimer les stridences d'une nature montagneuse, aussi bien que les subtilités de toute improvisation modale. 

 

Soirée tsigane, voir également J'ai même rencontré des tsiganes heureux.

 

Laurent Clouet, conseil artistique

---

Manos Achalinotopoulos, clarinette
Christos Dalianis, violon
Maria Ploumi, luth lauto
Evi Kanellou, percussion