Par Hervé de Charette


« Il n'y a besoin de psychologie qu'en Occident.
Parce que l'Occident s'oppose au cosmos, à la fatalité,
au lieu de s'accorder à eux. » 

André Malraux, Les noyers de l'Altenburg
 

Le sacré, la force et la beauté sauvage de la nature, les montagnes et leurs sociétés pastorales fondatrices de notre civilisation, peuvent sembler bien lointain à la façon dont on se représente un festival de musiques dites du « monde », selon l'expression en cours. 

Ce que l'on désigne par « monde » dans ce domaine est l'expression d'une diversité culturelle fer de lance de notre société moderne qui, pour racheter sa culpabilité à faire régner une dictature économique et industrielle, essaie tant bien que mal de se réconcilier avec elle-même en se mettant en quête d'une nouvelle identité.

Les Orientales, depuis 15 ans, au-delà du plaisir proprement esthétique de l'écoute musicale, tentent de soulever le voile déchiré de l'origine, de notre origine. Redonner une âme et un sens à des traditions qui font constamment face à l'hégémonie urbaine, à la folklorisation et à la fusion à valeur commerciale ; montrer que l'acte musical est l'expression de l'homme depuis les temps de la préhistoire, tandis qu'il se contentait de scruter les étoiles, revendiquant son appartenance au cosmos.

À une époque où il est impossible de concevoir l'avenir sans prendre compte notre environnement, notre festival veut démontrer que ces musiques de patrimoine sont le reflet d'un tout. Rencontres, ateliers et films sont là pour insister sur cette évidence.

La fête que nous proposons a de « sacré » sa manière d'embrasser la nature profonde des arts savants et populaires, à une époque où les signaux se brouillent et où il est toujours plus difficile d'assister à d'authentiques concerts de musique traditionnelle.

Par-delà les frontières entre profane et sacré, civilisé et barbare, Orient et Occident, des chants des steppes de Mongolie aux rituels pastoraux de Sardaigne, c'est l'homme unique et universel qui s'exprime sur ces rives de la Loire et sur les hauteurs de notre Mont-Glonne. Ce Mont-Glonne témoin chaque année de transhumances artistiques uniques qui font de nous des pèlerins curieux et avides de vérité.

C'est cette curiosité qui soutient notre motivation à découvrir et faire découvrir de nouveaux paysages musicaux - malgré l'ombre jetée par des difficultés budgétaires croissantes en contexte de crise. 

... Persister coûte que coûte à montrer le proche et le lointain de l'humanité.

 

Hervé de Charette
Président

 

Édito du Président

Billetterie

Achetez vos billets en ligne sur www.fnac.com
Billetterie physique sur place tarifs

Partenaires institutionnels

logoPaysDeLaLoire   logoAnjou    logoFrance    logoStFlorent

Les artistes invités en 2013

MERCREDI 26 JUIN
Manos Achalinotopoulos et son ensemble (Grèce)
 

JEUDI 27 JUIN
L'ensemble Divana et Alain Weber (Inde)
 

VENDREDI 28 JUIN
Les frères Dervishi (Macédoine)
Les bardes ashiq du Shirvan (Azerbaïdjan)
Rite antique du village de Sorgono (Sardaigne)
 

SAMEDI 29 JUIN
Pandit Shyam Sundar Goswami (Inde)
Chota Divana (Inde)
Bardic Divas (Kazakhstan+Ouzbékistan)
Pandit Shyam Sundar Goswami (Inde)
Création : Voix nomades (Sardaigne+Mongolie)
Rite antique du village de Sorgono (Sardaigne)


DIMANCHE 30 JUIN
Nawal (Océan Indien)
Maîtres du luth sape de Sarawak (Bornéo)
Création : Songe d'une nuit indienne (France+Inde) Ny Malagasy Orkestra (Madagascar)

La Playlist